Arles, sa tour, sa culture…

Lundi.Am continue à faire des plateaux télés, sobres, et tellement denses.

Là c’est Arles où une héritière suisse avec son fric construit une tour de 60 m et semble décider de la vie culturelle , en plus, en invitant des gens qu’on peut bien aimer.. Ha la contradiction…Mais il n’y a pas que ça…

Je te livre l’intro:

Fondation Luma : L’art qui cache la forêt

La fondation Luma, à vocation philanthropique, sise dans la ville d’Arles, revendique son engagement pour la création sous toutes ses formes. Son plus éclatant symptôme est une tour érigée par l’architecte Frank Gehry inaugurée en juillet dernier. Du haut de ses 56 mètres, elle surplombe la cité. Position confortable depuis laquelle sa fondatrice – l’héritière Maja Hoffmann, environ 450e fortune mondiale grâce à l’empire pharmaceutique Hoffmann-Laroche, qui s’est notamment illustré par la catastrophe industrielle de Seveso – peut remodeler la ville de 53000 habitants à la guise de ses ambitions.

Quelques amis arlésiens de passage par la mégalopole nous ont suggéré de manger ladite tour. « Quel appétit ! », nous sommes-nous d’abord réjouis. « Mais quel mauvais esprit ! », nous sommes-nous ensuite offusqués. Mais c’était avant de les écouter. Bonne dégustation.

L’émission dure deux heures, avec le temps qui passe, on avance, on approfondit… Il y a Mathieu Burnel qui est hors cadre, et qui comme d’hab refile de la perspective et de la radicalité. Mais il y a aussi ces personnes-là.

Et là il y a deux cas, d’une part le gars à gauche qui malgré son jeune âge livre des analyses à toutes vitesses, percutantes, et ne même temps ça me rends mal à l’aise, c’est trop..

Même si je me retrouve d’accord avec tout ce qu’il dit, j’ai le sentiment que dans quelques années ce mec sera au gouvernement, ministre de la culture ou un truc comme ça, et sera capable avec une aisance folle de nous faire avaler des couleuvres. Il reste que là il est incandescent.. faut profiter…

Et puis il y a cette jeune femme, qui a aussi cette aisance, avec moins de mots clés, mais avec une connaissance , et aussi un mode d’expression beaucoup plus riche… et une pensée multi-directionnelle 🙂 Pendant les moments ou le autres parlent, elle semble continuer à penser , à être ailleurs… enfin presque… Plaisir de la voire vivre…?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.